Sprache: F

Lexikon: Courbe d'offre agrégée

La courbe d’offre agrégée indique, en macroéconomie, la quantité de biens produits par l’ensemble des fournisseurs à un niveau de prix déterminé dans une économie nationale. L’offre agrégée correspond au produit intérieur brut.

On distingue les courbes d’offre agrégée de court terme et de long terme.

Courbe d’offre agrégée de long terme
La courbe d’offre agrégée de long terme est complètement verticale. Cela signifie que, sur le long terme, le niveau des prix n’a aucun effet sur la quantité totale de biens produits. Quel que soit le niveau des prix, on ne pourra en effet pas produire plus qu’il n’est possible en mobilisant l’ensemble de la main-d’œuvre et des capitaux (machines, terres, etc.) pour une technologie donnée et une exploitation normale des capacités. Cette quantité est appelée production naturelle.
Sous l’effet de la croissance économique (p. ex., grâce à des technologies plus avancées, une augmentation du capital ou des heures de travail, une amélioration de l’éducation) ou d’une baisse du PIB, la courbe, et donc la production naturelle, se déplace vers la droite ou, en cas de baisse, vers la gauche.

Courbe d’offre agrégée de court terme
Au contraire, la courbe d’offre agrégée de court terme possède une pente positive. Cela signifie que, sur le court terme, le niveau des prix exerce une influence sur la quantité totale de biens et de services produits dans une économie nationale. Le déplacement de cette courbe peut être expliqué sur la base de trois éléments.
● Fausses perceptions de la part des entreprises : lorsque les entreprises planifient leur production, elles doivent également toujours anticiper les prix du marché ou, autrement dit, le niveau des prix auquel elles vendent leurs produits. Les producteurs font donc toujours une estimation du niveau des prix. Cette estimation ne coïncide cependant pas nécessairement avec le niveau réel des prix auquel ils vendent leurs marchandises, qui correspond à la pente de la courbe de l’offre agrégée à court terme. Si, p. ex., le niveau réel des prix est inférieur aux estimations des producteurs, ceux-ci croient à tort que les prix relatifs de leurs produits ont diminué et produisent une quantité proportionnellement plus petite. La production totale est plus faible. À l’inverse, si le niveau des prix est plus élevé que prévu, les fournisseurs ont l’impression que les prix de leurs biens ont relativement augmenté et ils produisent davantage en conséquence.
● Salaires fixes : une autre raison du déplacement de la courbe est basée sur les salaires. À court terme, les salaires des entreprises sont relativement fixes. Un producteur ne peut simplement pas payer ses employés plus ou moins du jour au lendemain (contrats de travail, etc.). Dans ce cas également, le producteur fixera les salaires nominaux sur la base de ses estimations du niveau des prix. Si le prix réel est inférieur à ses estimations, ce dernier paiera à ses employés des salaires trop élevés en termes réels et aura donc des coûts salariaux trop élevés. Il produira donc moins. Au contraire, si le prix réel est supérieur aux estimations des producteurs, les salaires de leurs employés sont trop bas en termes réels. Cela permet aux fournisseurs de produire leurs marchandises à moindre coût. Ils produisent donc plus en conséquence.
● Prix fixes : les mêmes principes s’appliquent par rapport aux prix. De nombreuses entreprises ne peuvent pas non plus ajuster leurs prix du jour au lendemain et doivent également les fixer sur la base de leurs estimations du niveau des prix. Si le prix réel est supérieur au prix qu’ils ont anticipé, les producteurs vendent leurs produits meilleur marché en termes réels. Ils peuvent donc écouler et produire en plus grande quantité. Inversement, dans le cas où le prix réel est inférieur au prix anticipé, les marchandises sont trop chères en termes réels. Les producteurs vont donc vendre moins et donc produire moins.

Ces effets perdent leur importance sur le long terme parce que les entreprises sont libres d’ajuster leurs prix et leurs salaires sur la durée et prenant en compte uniquement les variations relatives de prix réel. La courbe d’offre agrégée de court terme peut se déplacer vers la gauche ou la droite pour les mêmes raisons que la courbe d’offre agrégée de long terme.

 

Siehe auch
Keine weiteren Lexikoneinträge gefunden
Weblinks / Quellen
Keine gefunden.
Lexikoneintrag bewerten

Bitte bewerten Sie diesen Lexikoneintrag, damit wir das Lexikon gezielt weiter verbessern können. Gerne nehmen wir auch Ihre Änderungsvorschläge oder Kritik entgegen:

Bewertung:  
 
   

Kommentar / Änderungsvorschlag:* (*optional)

 
 

Vimentis finanziert sich durch die Spenden privater Gönner.
Sie können dieses Glossar/Lexikon kostenlos in Ihre eigene Webseite einbauen! Mehr Infos

Artikel wurde am 20.10.2019 aktualisiert


Vimentis Publikation zum Thema
Keine gefunden.
Die aktuellesten Publikationen finden Sie hier